Archidémocratie
Prologue

La démocratie comme modèle théorique

La démocratie comme concept
La démocratie comme principe
Le naturel démocrate
La démocratie comme régime
Condition 1. La séparation du public et du privé
Condition 2. La dissémination des centres du pouvoir
Condition 3. La résistance à l’unification impériale

Brève histoire de la démocratie proclamée

L’invention grecque
Genèse de la « démocratie » moderne
Révolutions anglaises
Révolution américaine
Révolutions françaises
Révolutions russes
De la « démocratie » contemporaine

La révolution du Cliquet

Matrice de principes archidémocratiques.…..
Exercice de simulation…

Epilogue
Annexes
Bibliographie sélective
Notes
Quatrième de couverture

Que faudrait-il inventer, si l’on voulait cheminer sérieusement vers la démocratie ? Puisque la démocratie reconnaît à chacun une compétence politique, elle peut se définir comme le gouvernement de n’importe qui et elle exige – en pratique – l’abolition de tous les privilèges à gouverner. Ce qu’il s’agit d’inventer, ce sont donc – en priorité – des procédures conformes à l’exigence démocratique, c’est-à-dire conformes à l’exigence d’un partage effectif et transitoire du pouvoir politique. Dans ces conditions, la première urgence consiste à rappeler aux gouvernants et aux gouvernés que la politique n’est pas – en démocratie – un métier, mais une mission ponctuelle de service public. C’est pourquoi ce livre ne se contente pas de clarifier ce qu’il en est – conceptuellement et historiquement – de la démocratie. Il analyse les conditions de possibilité (juridiques, politiques et géopolitiques) de la démocratie et propose une matrice de principes applicables à l’ensemble des systèmes représentatifs mondiaux. Par son inspiration démocrate et non-partisane, ce livre participe ainsi au processus de refondation juridique qui conditionne la « démocratie à-venir ».