Que faudrait-il inventer, si l’on voulait cheminer sérieusement vers la démocratie ? Puisque la démocratie reconnaît à chacun une compétence politique, elle peut se définir comme le gouvernement de n’importe qui et elle exige – en pratique – l’abolition de tous les privilèges à gouverner. Ce qu’il s’agit d’inventer, ce sont donc – en priorité – des procédures conformes à l’exigence démocratique, c’est-à-dire conformes à l’exigence d’un partage effectif et transitoire du pouvoir politique. Dans ces conditions, la première urgence consiste à rappeler aux gouvernants et aux gouvernés que la politique n’est pas – en démocratie – un métier, mais une mission ponctuelle de service public. C’est pourquoi ce livre ne se contente pas de clarifier ce qu’il en est – conceptuellement et historiquement – de la démocratie. Il analyse les conditions de possibilité (juridiques, politiques et géopolitiques) de la démocratie et propose une matrice de principes applicables à l’ensemble des systèmes représentatifs mondiaux. Par son inspiration démocrate et non-partisane, ce livre participe ainsi au processus de refondation juridique qui conditionne la « démocratie à-venir ».